Le transport et la logistique comme catalyseurs économiques

La mondialisation a grandement multiplié les échanges commerciaux, notamment sur le plan international.

Les flux matériels (marchandises, produits, transports de personne) et de données de tous types (informatives, financières, etc) prennent des proportions incommensurables, et c’est du besoin de gérer ces flux de meilleure manière pour optimiser transactions commerciales qu’est née la logistique en tant que discipline.

La logistique, si elle devait être définie, serait l’ensemble des activités mettant en œuvre les moyens nécessaires à l’acheminement correct d’un produit depuis un point A (point de production) vers un point B (point de consommation). Elle englobe donc, entre autres processus d’élaboration : la prévision de la demande de produits, en nature et en quantité, la mise à disposition des moyens de transport et de livraison de ces produits, le stockage de ces derniers, la gestion des commandes, etc.

Omniprésence de la logistique :

La logistique ne se limite pas seulement à des importations de marchandises de l’autre bout du monde. Elle est présente dans notre vie de tous les jours, sans que nous nous en rendions forcément compte. Nous empruntons quotidiennement les transports en commun, dont le fonctionnement correct dépend d’une gestion logistique pointue (Prévision des horaires de départ et d’arrivée, prévision du poids transporté et donc de la vitesse, choix de la voie à emprunter selon les perturbations de trafic ou de météo, gestion des transactions financières liées à l’utilisation du transport avec ce que cela comporte comme paiements de la part des clients et consommation de carburant, etc). Outre les transports en commun, nous faisons également quotidiennement appel à différents services logistiques de livraison (repas, courrier, achats en ligne) ou de transports de biens, dans le cas de déménagements.

Cette explosion de la logistique est également due à plusieurs facteurs. D’une part la démocratisation du e-commerce et des achats en ligne, avec leur lot de livraisons à domicile, a engendré d’énormes flux de marchandises et de transactions financières. Le tourisme et le commerce international y sont également pour beaucoup. Des millions de gens parcourent continuellement les quatre coins du monde pour des raisons professionnelles ou personnelles, pour des transactions commerciales ou du simple tourisme. Ce va et vient humain d’une telle ampleur implique forcément des moyens logistiques colossaux.

La Logistique au service de l’entreprise :

La mise en place d’une structure logistique solide est indispensable au bon fonctionnement des processus commerciaux de l’entreprise. Notamment pour les avantages suivants qu’elle confère :

  • Renseigne les responsables sur les priorités des opérations de l’entreprise.
  • Aide à maintenir une certaine stabilité des opérations même en cas de crise ou d’imprévus.
  • Permet de réduire les coûts de production ou d’acheminement par l’entreprise, et de concevoir donc des offres plus concurrentielles.
  • Offre un service client/service après-vente de bien meilleure qualité.
  • Adopte les services de l’entreprise aux besoins des clients/consommateurs.

Recrutement et Carrière :

Le e-commerce et la mondialisation des échanges ont complètement transformé notre façon de voir la logistique. Elle est indéniablement aujourd’hui un levier dont la maîtrise est un précieux atout. C’est pourquoi les formations de niveau bac +5 ou d’écoles d’ingénieurs spécialisées en logistique sont de plus en plus nombreuses. Ces dernières ont pour but de former des cadres managers en logistiques internationale, aptes à s’adapter à la complexification des opérations logistiques.

En 2015, le secteur du transport et de la logistique employait déjà plus de 1.3 millions d’individus en France, tous profils confondus (Chauffeurs, coursiers et livreurs, taxis, conducteurs, techniciens de maintenance, mais également plus récemment managers, opérateurs, caristes, gestionnaires de stocks, responsables d’approvisionnement, chargés de planning, affréteurs, etc) Ainsi, si le secteur d’activité occupe à lui tout seul plus de 9% des salariés en France, il n’empêche qu’aujourd’hui, au moins 12% de cette masse salariale se trouve être constituée de cadres et de managers.

La logistique est un domaine de connaissances et de compétences futuriste. Malgré ses chiffres impressionnants, il n’en est qu’à ses débuts, et réserve bien des opportunités d’évolution professionnelle aux futurs diplômés.

Laissez un commentaire

(+213) 021 21 95 94
Nous contacter
Nos brochures